Constantin-Vallet avocat

DROIT DES AFFAIRES

DROIT BANCAIRE

DROIT DES PRATIQUES COMMERCIALES

Victimes du prêt HELVET IMMO
Faites valoir vos droits
Qui est concerné ?

 

 

Toutes les personnes ayant souscrit entre 2008 et 2010 un emprunt en francs suisses auprès de la BNP PERSONAL FINANCE ou UCB ou CETELEM ou INVEST IMMO.

 

Quelles sont les actions en cours ?

 

Pour défendre l’ensemble de nos clients, nous avons engagé deux types d’actions judiciaires :

  • La première, une action pénale ayant conduit à l’ouverture d’une information judiciaire au Pôle financier du Tribunal de grande instante de Paris (action pénale).
  • La seconde, des actions judiciaires civiles visant à remettre en cause le crédit Helvet Immo (action civile).

Le nombre fait la force : dans cette affaire, notre Cabinet défend un très grand nombre d’emprunteurs réunis au sein du premier et plus important Collectif constitué : le Collectif Helvet Immo.

Comment défendre ses droits ?

 

Si vous aussi vous souhaitez être défendus dans cette affaire ou être informés des procédures en cours, remplissez notre formulaire. Le Cabinet vous contactera pour vous informer de vos droits (sans frais et sans engagement de votre part) et vous présenter les moyens que le Cabinet peut mettre en œuvre pour vous défendre.

 


emprunteurs ont déjà soumis leur dossier au cabinet

 

Soumettez votre dossier au Cabinet en moins d’1 minute

Monsieur Madame

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à la constitution de votre dossier et à la rédaction de votre convention d’honoraires et des différents éléments de procédure (ex : plainte). Les destinataires des données sont les seuls membres du Cabinet CONSTANTIN-VALLET. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant au Cabinet CONSTANTIN-VALLET à l’adresse suivante : contact@ccvavocats.fr
Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.